Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Nos marques

Lettre d'information

Liste des produits de la marque Douces Angevines

Douces Angevines

« Diversité, c’est ma devise » : entrez dans la danse des parfums


Plus qu’une marque, le nom Douces Angevines évoque la diversité des secrets naturels en terre d’Anjou. Michèle Cros en est la magicienne, entourée de ses fées, « bonnes femmes », comme on disait au Moyen Âge, qui récoltent les plantes au rythme des saisons. Chaque élixir qu’elle concocte invite à redécouvrir le pouvoir mystérieux d’un parfum, de la délicatesse florale à la force de la sève.


Pénétrer dans ce monde de senteurs revient à redécouvrir la Nature, à ne plus la voir comme un environnement, mais comme le lieu où se réalisent mille et un charmes : une forêt parfumée où nous réapprenons à respirer.


Soin biologique au sens exact du terme, chaque précieux fluide 100% naturel restaure un lien avec l’univers végétal, découverte surprenante qui dépasse la cosmétique.
Chaque jour, quelques gouttes de cosméto-fluide remettent en mémoire cette présence de la Nature, soignant à la fois le corps et l’esprit. C’est par le parfum que tout arrive, comme un rappel à l’évidence simple : joie d’être sur terre, de baigner dans les effluves de notre monde. À l’heure où l’artificiel partout s’impose, chaque soin Douces Angevines puise dans un passé lointain les savoirs qui nous relient à ce qui nous manque vraiment.
Nul besoin superflu, juste l’essentiel : la vérité de la plante, qui est aussi sa force et sa beauté.


Si vous entrez dans cet espace voluptueux qui est le vôtre, vous oublierez bien vite la séduction souvent factice des crèmes. Dans le flacon de verre, sobre et élégant, ni additif, ni conservateur, un mélange artiste inventé dans les règles de l’herboristerie : huiles végétales, huiles essentielles, résines, macérats de fleurs et plantes fraîches. Le résultat : une senteur harmonieuse, un plaisir olfactif authentique comme le signe d’un soin qui ne ment pas. Effet immédiat : la peau reflète par l’éclat ce que le soin lui offre. « Rien de trop », ancienne devise ici vérifiée : la goutte de fluide agit sur mesure, laissant la peau respirer, ressourcée telle la plante qui a bu la rosée.

Composition d’un cosméto-­fluide


(60%) Macérats traditionnels ou rares, issus presque exclusivement du jardin ou de la cueillette des fées.


(30%) Huiles végétales précieuses pures, d’agriculture biologique, pressées à froid puis filtrées. Pas d’esthérification, procédé à la mode qui ruine les propriétés de la plante.
Absents du flacon : caprilyc capric triglyceride ou encore coco caprylate caprate, huiles esthérifiées, soit dénaturées et dépourvues de bienfait.


(10%) Huiles essentielles, lentement distillées à la vapeur. Elles ont été choisies, pour nombre d’entre elles, parmi les plus rares (Néroli de Tunisie, Jasmin d’Égypte, Ylang-ylang, Rose de Damas, Agar-wood du Laos…).


Retour aux sources : jardin médiéval et cueillette sauvage


40% des plantes et fleurs qui entrent dans la composition des soins sont cultivées dans le jardin des Douces Angevines. Un lieu où, selon le mode de culture médiéval, l’hortus (plantes potagères) se mêle à l’herbularius (plantes médicinales ou simples). Ici les plantes sont soignées suivant les procédés de l’agriculture biodynamique et biologique. Elles s’épanouissent librement, développant ainsi toute leur puissance, la main de la fée respectant le rythme propre au végétal, en rapport avec le règne du vivant.


20% proviennent de cueillettes sauvages. La récolte est pratiquée avec respect dans des lieux préservés (Millepertuis, Lavande) et toujours en intelligence avec la Nature.
Sagesse des fées : savoir cueillir au juste moment, lorsque la Nature offre tout le pouvoir de la plante.


40% (huiles essentielles, huiles précieuses et certaines plantes) sont issus en majorité de petits producteurs d’Anjou et de France, ou de l’étranger pour les huiles exotiques, sous accords équitables.

Sous l’empire de la lune et du soleil


La force du vivant se nourrit des rythmes naturels. La variation quotidienne et saisonnière du rayonnement solaire comme les cycles lunaires relient les mouvements humains à ceux du cosmos. Les fées herboristes font preuve de patience, laissant aux plantes le temps nécessaire à leur épanouissement.


Procédé alchimique, le macération permet aux plantes d’infuser lentement tout en se mariant aux huiles, dans la chaleur naturelle du jour. Puis vient la nuit où se parachève la transformation jusqu’à l’harmonie : stable et équilibré, le fluide se conserve naturellement parce qu’il a atteint ce point de perfection.


L’art de cueillir sous influence renvoie à une pratique ancienne aujourd’hui en voie de disparition. La lune et le soleil déterminent le juste moment où la plante délivre tout son mystérieux pouvoir. Choisir la date et l’heure de la cueillette est geste attentif aux mouvements de la Nature qui permet de récolter la plante à son plus haut point d’énergie, sans violence pour le jardin.

Force de la plante et pouvoir de la main


Dans la tradition alchimiste, le pouvoir de la main est essentiel, qui situe le travail à hauteur d’homme. Récolter à la main, ne cueillir que ce que l’on peut porter, voilà qui garantit un résultat de qualité. Aucune machine ne peut rivaliser avec la précision de la main, sensible et artiste, d’une fée herboriste. La dynamisation manuelle (geste final de brassage) parachève la transformation du fluide, le mouvement délié libérant tout son pouvoir énergétique.

Au nom de la Nature : une éthique du vivant


Loin du concept d’usine, la fabrication artisanale de fluides alchimiques situe le travail des Douces Angevines bien au-delà de la production cosmétique. La rigueur dans le choix des plantes entrant dans les compositions artistes fait du jardin un véritable atelier vivant. La coopération avec de petits producteurs biologiques est placée sous le signe d’un commerce équitable exigeant qui vise une façon nouvelle de travailler ensemble. Le lien s’établit ainsi dans la durée, pour les hommes comme pour les plantes.


Naturellement, aucun test n’est réalisé sur les animaux, amis du jardin. Douces Angevines est membre One Voice pour une éthique animale à l’échelle planétaire.


Enfin c’est le plus haut critère d’exigence qui est visé pour la certification écologique et biologique, l’objectif étant d’atteindre 100% d’ingrédients bio. Ainsi en hommage à Rimbaud, le fluide de jour lumineux fut nommé « Aube d’été », élixir 100% bio, qui rappelle que poésie veut dire création.

Florence Balique,
Femme de lettres, étudiant les pouvoirs des fables et des plantes.